Déroulement de l'accouchement

Déroulement de l'accouchement

L'accouchement est divisé en trois étapes. Il débute par la contraction de l'utérus et par la dilatation du col de l'utérus. Au cours de la deuxième étape de l'accouchement, la parturiente pousse l'enfant dans la filière génitale – cette étape se conclut par le moment où vous pouvez embrasser votre nouveau-né. Enfin, la troisième étape correspond à l'expulsion du placenta.

La durée de l'accouchement est imprévisible, donc ne tenez pas compte des prévisions de vos amies. Il est toutefois admis que le premier accouchement dure plus longtemps que le deuxième ou que tous les accouchements suivants. C'est la raison pour laquelle on vous conseillera, pour le premier accouchement, de rester plus longtemps à la maison quand les contractions auront commencé, que lors de l'accouchement suivant.

Première étape de l'accouchement

La première étape de l'accouchement, qui est la plus longue, peut être divisée en trois phases. Certaines femmes enceintes remarquent les passages de l'une à l'autre, tandis que d'autres ne s'en aperçoivent pas car elles sont toutes entières accaparées par l'événement.

Pré-travail

Pendant la première phase, vous sentez déjà clairement les contractions mais elles sont encore parfaitement supportables. Certaines se produiront même pendant votre sommeil. Dans cette phase, le col de l'utérus s'amincit et se dilate progressivement. Les contractions sont courtes, elles durent 1 minute maximum et se répètent toutes les 20 minutes ou plus, puis elles augmentent en intensité et en densité petit à petit.

Phase active de l'accouchement

Le col de l'utérus commence à se dilater de manière plus marquée, ce qui signifie que les contractions deviennent plus fortes et plus fréquentes. Les contractions durent entre 45 et 60 secondes. Bien que cette phase soit très active, vous devez malgré tout essayer de vous relaxer le plus possible et d'économiser votre énergie. Beaucoup de femmes supportent mieux les contractions lorsqu'elles se promènent, car la pesanteur vous aide à bien effectuer le travail.

Phase de transition

Votre corps attaque la dernière ligne droite – le col de l'utérus se dilate complètement, entre 8 et 10 cm. Cette phase difficile voit les contractions devenir encore plus fortes et durer jusqu'à 90 secondes toutes les 2 ou 3 minutes. L'accouchement touche à sa fin. Il est important de respirer le plus calmement possible pour que vous et votre bébé receviez suffisamment d'oxygène.

Deuxième étape de l'accouchement

Il est maintenant temps de pousser. Votre bébé va bientôt être dans vos bras ! La deuxième étape dure généralement environ une heure, mais elle peut être conclue en 10 minutes ou se prolonger jusqu'à 3 heures.

Vous pouvez ressentir le réflexe de poussée comme une envie de vider vos intestins. Pendant la poussée (qui peut arriver plusieurs fois pendant une même contraction, ou sembler n'être qu'une seule et longue sensation), il est important que vous détendiez les muscles de votre bassin. Au moment où la tête du bébé s'engage dans le vagin, vous ressentirez une forte pression. C'est aussi le moment où l'obstétricien évalue le risque de déchirure et décide d'effectuer, si besoin, une épisiotomie.

Troisième étape de l'accouchement

La délivrance du placenta qui suit la naissance du bébé est en général simple et ne demande que peu d'efforts à la parturiente car l'utérus continue de se contracter après la sortie du bébé. Le placenta, moins élastique, se détache de la paroi de l'utérus, et les contractions qui suivent le compriment. À la maternité, la sage-femme assiste généralement le processus en tirant délicatement le cordon ombilical.