Respiration et relaxation

Respiration et relaxation

Pour toutes les femmes, l'accouchement est une expérience difficile et aucune recette ne saurait convenir à toutes. Les préparations à l'accouchement sont importantes pour toutes les femmes enceintes, et notamment pour celles qui souhaitent, autant que possible, un accouchement naturel. Dans ce cas, il est avant tout important que vous appreniez seules à gérer la douleur et le stress qui accompagnent l'accouchement, et votre partenaire lors de l'accouchement peut également vous aider dans cette tâche.

Bien respirer

La respiration joue un rôle de premier plan lors de l'accouchement. D'un côté, en respirant bien, vous apportez au corps de l'oxygène en abondance dont vous avez extrêmement besoin du fait de l'effort, et de l'autre côté cela contribue à détendre les muscles tendus. Commencez à effectuer des exercices respiratoires le plus tôt possible pendant la grossesse, pour apprendre à bien respirer.

La respiration est une histoire de rythme. Si vous vous calmez et que vous vous concentrez sur votre respiration, vous remarquerez que vous inspirez et expirez en rythme, et que la respiration n'est pas très profonde. En cas d'effort, pendant une contraction puissante, la respiration se fait plus superficielle. La respiration trop rapide en cas de panique pose problème, car au lieu de détendre les muscles, elle les contracte encore plus et empêche un apport suffisant d'oxygène à la maman et à l'enfant.

Relaxation

Chez de nombreuses femmes, la tension et la peur déclenchées par l'imminence de l'accouchement et la douleur associée sont très mauvaises pour la progression de l'accouchement. Plus l'appréhension est grande, plus la parturiente ressent la douleur, tandis que les hormones de stress présentes en plus grande concentration entravent la contraction de l'utérus et ralentissent l'accouchement. La relaxation est donc très importante. Il est indispensable de s'y entraîner avant l'accouchement.

Créez une ambiance positive, même dans la maternité. Demandez à avoir une lumière tamisée ou une musique apaisante. Celle-ci aura d'autant plus d'effet que vous aurez appris à vous détendre en l'écoutant à la maison. Vous pouvez aussi prendre près de vous un jouet ou un petit habit pour le nouveau-né, afin d'avoir un but « palpable » à portée de main.

Le massage est une excellente méthode de relaxation qui contribue à réduire les douleurs de l'accouchement. C'est votre accompagnateur lors de l'accouchement qui doit vous les proposer. Il peut être utile, mais pas indispensable, d'avoir testé le massage auparavant. Le simple contact de la personne aimée dans la salle d'accouchement peut déjà faire beaucoup de bien.

La thérapie aquatique aide à se relaxer, si le corps se trouve dans une eau à sa température. Vous pouvez le faire chez vous, pendant la première étape de l'accouchement, si vous n'avez pas perdu les eaux.

L'acuponcture et l'acupression diminuent naturellement la douleur grâce à des aiguilles ou des pressions appliquées sur des points précis du corps. Pendant la grossesse, la parturiente doit avoir rendu visite à l'expert choisi pour l'assister lors de l'accouchement.

L'hypnose ou autohypnose aide à détendre les muscles, mais c'est également une technique qu'il faut apprendre pendant la grossesse.