Types d'accouchement

Types d'accouchement

Cela fait longtemps que les femmes ne sont plus contraintes d'accoucher strictement en position couchée dans le lit et d'accepter l'hyperventilation douloureuse pendant les contractions en position classique. Aujourd'hui, la plupart des maternités propose plusieurs types d'accouchements, bien que la forme finale d'accouchement dépende grandement de la situation. La sécurité de l'enfant et de la mère est la plus importante.

Accouchement naturel ou avec analgésiques ?

L'expression accouchement naturel désigne généralement l'accouchement sans analgésiques. Les maternités qui font le choix de cette forme d'accouchement peuvent s'appuyer sur différentes techniques de relaxation et sur la visualisation. Pour de nombreuses parturientes, la présence du partenaire est essentielle car il l'encourage et la soutient.

Aujourd'hui, les accouchements avec analgésiques sont aussi monnaie courante. Les maternités disposent de nombreuses méthodes de lutte contre la douleur : des narcotiques et calmants, gaz analgésiques, analgésie péridurale, électrostimulation, stimulation thermique jusqu'au massage, aromathérapie, acuponcture, acupression et yoga. Explorez les possibilités offertes et déterminez lesquelles vous semblent les plus appropriées pour votre accouchement, si vous en avez besoin.

Accouchement dans une maternité

L'accouchement dans une maternité présente un avantage majeur – en cas de complication, tant la mère que l'enfant disposent d'une assistance médicale avec tous les équipements nécessaires. En outre, les maternités s'efforcent depuis un certain temps de transformer les salles d'accouchement en des espaces agréables et rassurants. Pendant la phase de pré-travail, les femmes enceintes sont généralement libres de leurs mouvements, tandis que pendant le travail actif, elles sont le plus souvent dans les positions suivantes :

Accouchement assis – La femme est assise sur un lit ou une chaise, son dos est soutenu par des coussins. Elle peut se pencher vers l'avant, ce qui lui soulage le dos.

Accouchement en position accroupie – En prenant appui sur un tabouret en plastique, la parturiente effectue le travail accroupie. L'accouchement accroupi exige une bonne préparation physique.

Accouchement debout – Cette position permet un accouchement plus facile grâce à la pesanteur. Les contractions sont plus efficaces et moins douloureuses, tandis que la position debout vous aide à créer le besoin de pousser. Malheureusement, le personnel médical peut difficilement surveiller le bébé.

Accouchement à genoux – Cette position allège les douleurs dans les lombaires car le poids de l'enfant est dévié vers l'avant. À l'hôpital, la femme peut se mettre à genoux sur le lit et poser ses avant-bras sur la tête de lit relevée.

Accouchement à quatre pattes – Cette forme d'accouchement diminue aussi les douleurs dans les lombaires tout en soulageant le périnée. C'est donc une position intéressante pour les femmes qui ont subi d'importantes blessures dans la filière génitale lors de précédents accouchements.

Accouchement sur le côté – Le mouvement de flanc à flanc contribue à réduire les inspirations rapides et superficielles pendant les contractions. Cette position est conseillée en cas de tension artérielle élevée ou de progression trop rapide de l'accouchement.

Accouchement dans l'eau – L'accouchement dans l'eau préserverait le bébé du choc du premier contact avec l'environnement extérieur. Grâce à son effet relaxant, l'eau atténue aussi les douleurs de la parturiente. L'accouchement dans l'eau peut raccourcir la première étape de l'accouchement et réduire les besoins en analgésiques.

Accouchement par césarienne

La césarienne peut être programmée pour des raisons de santé de la parturiente ou de l'enfant, ou en cas d'urgence si l'accouchement ne progresse pas comme il faut, ou si le personnel médical juge que cette méthode est la meilleure solution tant pour la parturiente que pour l'enfant. Bien que cet accouchement soit réputé « confortable », il ne faut pas oublier que le risque de complications ou d'infections est plus élevé pour la parturiente, et que la période de récupération après l'accouchement est plus longue. Lors d'une césarienne, le chirurgien effectue une incision de la paroi abdominale puis de la paroi utérine et extrait précautionneusement l'enfant. Lorsque le cordon ombilical est coupé, il extrait aussi le placenta avant de suturer toutes les incisions, ce qui dure environ une demi-heure.

Accouchement à domicile

L'accouchement à domicile permet d'assurer un meilleur contrôle sur l'ensemble de l'expérience en évitant les opérations médicales de routine. En outre, le fait d'accoucher dans un environnement familier et confortable contribue à instaurer un climat plus détendu. À la maison, toute la famille et les frères et sœurs peuvent assister à l'accouchement, et la femme enceinte choisit elle-même la sage-femme qui l'assistera. L'accouchement à domicile n'est indiqué qu'aux femmes enceintes en bonne santé dont la grossesse s'est déroulée sans accroc.

Dans certains pays, l'accouchement à domicile est encore controversé. Il faut donc se renseigner avant l'accouchement pour savoir si l'assurance maladie couvre les frais d'accouchement, sinon les futurs parents doivent les payer seuls.